Rechercher

Mes choix raisonnés

Je te disais dans mon premier article que nous faisons de la cosmétique raisonnée. Laisse moi te parler de mes choix... Raisonnés!


Étape par étape.


1. La demande et l'intuition.

Lorsque je perçois une demande du marché, je me demande toujours comment je peux faire pour ''Cadelliser'' le produit, c'est à dire, le rendre conforme à nos valeurs.


On me demande une crème? Je formule la meilleure version possible du produit en intégrant des matières locales, naturelles et actives (utiles pour la peau).


2. La conservation.

Comme toutes les matières naturelles, de la nourriture à l'eau potable, les ingrédients ''vivants'' vont se dégrader avec le temps. La solution? L'ajout de conservateurs. Bien que la plupart des ingrédients de cette catégorie soient ''synthétiques'', savais-tu que certains sont approuvés par les labels biologiques (Écocert)? Comme le Geogard ECT (INCI : Benzyl Alcohol & Salicylic Acid & Glycerin & Sorbic Acid) que je préconise pour presque toutes mes formulations. Quand le pH ou la température de certains produits ne nous permettent pas d'utiliser ce produit nous optons pour le Liquid germal plus qui est sans parabène. C’est aussi simple que ça de « Cadelliser » la conservation!


gif


3. La fabrication.

Nous fabriquons nous même un maximum de produits de base comme le gel d'aloès, la crème ou encore le beurre fouettée. Nos macérats sont faits avec des plantes que nous cueillons nous même et nous distillons l'eau pure de la région. Nous évitons ainsi le transport et l'emballage superflu de matières que nous pouvons fabriquer et nous sélectionnons ainsi les ingrédients qui sont les plus raisonnés.


4. Les pertes.

Comme nous fabriquons en petit lot et que nous choisissons les meilleurs conservateurs pour chaque produit, nous évitons les pertes. Nous réutilisons les retailles de nos savons pour leur donner une deuxième vie dans la fabrication de nouveaux savons. Nous décorons nos bombes et sels de bain avec les plantes et les petits fruits qui ont servi dans la fabrication de nos autres produits, afin de maximiser l'utilisation de chaque ingrédient.


gif


5. L'économie circulaire et les partenariats.

Nous sommes fiers de participer grandement au mouvement d'économie circulaire en intégrant le plus souvent possible des matières résiduelles pouvant être valorisées et qui seraient jetées si nous ne leur donnions pas une deuxième vie. Je pense ici au marc de café, au café laissé sur le réchaud quelques minutes de trop, aux petits fruits résiduels de la fabrication de gin, aux épluchures de carottes bio... pour ne nommer que ceux là. Par exemple, pour notre approvisionnement en café, nous avons accordé une importance particulière à l'idée de valoriser des résidus encore utilisable, résultat du travail acharné de producteur à travers le monde. Ainsi, nous contribuons à minimiser l'impact environnemental lié à l'import d'un café de même qualité mais dont personne n'aurait eu la chance d'y goûter au moins une fois.


6. L'emballage.

Lorsque faire se peut, nous n'emballons pas nos produits. Nous leur apposons simplement une étiquette en papier recyclable ou recyclé pour respecter les normes d'étiquetage de santé canada. Seul les produits dont l'emballage est indispensable sont mis en pot. Réduire l’emballage, c’est notre premier réflexe!





7. Le plastique.

Lorsque je choisis les contenants pour mes produits, je sélectionne souvent le plastique. Je t’arrête tout de suite dans ton petit vent de panique, il s’agit bel et bien d’un choix raisonné! Savais-tu que les contenants de verre produisent plus de gaz à effet de serre? Comment ça se peut, tu dis? Les bouteilles de verre sont réutilisables, tout le monde le sait, mais il faut plus de gaz pour rapporter ces bouteilles aux lieux de remplissage que pour recycler les contenants en plastique. Leur poids supérieur oblige à utiliser un plus grand nombre de camions. Enfin, pour être réutilisées, elles devront être lavées… à l’eau! En fin de compte, les dépenses en ressources sont donc plus élevées pour les contenants de verre. La prochaine fois que tu tiendras ton p’tit pot en plastique, tu pourras donc laisser aller ta vieille culpabilité et te donner une tape dans le dos pour ton choix raisonné, toi aussi!


8. Le green-washing.

Il est si facile de tomber dans le greenwashing lorsque nous tentons de faire des choix plus verts. Nous nous documentons donc constamment sur le sujet. Nous avons parfois fait des erreurs ''allô, le plastique biodégradable dans lequel j'emballais mes savons avant et qui s'est avéré être aussi pire que le plastique ordinaire mais en plus cher... '' mais on apprend, on s’ajuste et on change nos pratiques, en toute transparence. On est de même chez Cadelli, on préfère vous parler de nos erreurs et faire avancer les choses que de vous vendre des mensonges.



9. La livraison.

Qui dit livraison, dit achat de papier bulle...Mais jamais chez Cadelli! Nous avons préféré faire une petite place à tout le matériel de remplissage que je reçois lors de mes propres commandes de matières premières. Je peux alors leur offrir une deuxième vie et toi, une troisième... Encore une revalorisation des déchets!


10. Le papier.

Faire du travail de bureau implique souvent l'utilisation de papier... Nous réutilisons chaque feuille de papier le plus souvent possible et lorsqu'elle n'est plus utilisable, nous en faisons... D'autres papiers! Oui Oui! nous faisons même notre papier qui servira de petit mot dans chacune de vos commandes postales! Psst! Nous l'avons même agrémenter de semences de fleurs sauvages pour que tu puisses le planter dans ton jardin!




En conclusion.


J'espère que vous en avez appris plus sur la cosmétique raisonnée. Plusieurs petits choix, appuyés sur nos valeurs, qui mènent à une façon unique de faire de la cosmétique!


Suivez nos prochains articles pour en apprendre plus sur notre routine de soins visage raisonnée!


142 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout